L'Eucalyptus de la discorde?  Ma réponse  très personnelle à Mme Olfa Youssef et à Mr Abdelaziz Belkhodja.  Par Pr Neziha Gouider-Khouja

Je n'ai pas pour habitude de commenter les statuts de l'intelligentsia élito-élitiste facebooko-tunisienne parce que les belles envolées lyriques sur la Tunisie et sur son sort et sur les solutions pour la sortir du marasme etc..., ne m'interpellent plus depuis très longtemps. Tant je suis persuadée que seule l'action peut faire bouger les choses. Et tant j’ai observé que nos paroles ne sont que paroles et vœux pieux. Seules nos actions parlent. Et mieux que nous.

Mais là, il m'est impossible de laisser les fans de Si Abdelaziz Belkhodja et de Madame Olfa Youssef, prendre pour argent comptant des constats gratuits, émis par eux deux aujourd’hui et qui se basent probablement sur une ignorance - en toute bonne foi, j’en suis sûre- de ce qui se passe dans la Cité.

Je tiens à préciser , avant que ne se réjouissent les amateurs de polémiques, que ni leur patriotisme ni leur engagement, ni leur pertinence ne sont mis en doute. Et que cet article n'est pas une attaque contre ces deux éminents membres de la société civile tunisienne , qui se doit de rester unie et de ne pas faire comme les partis.

il s'agit d'une simple mise au point, d'une proposition sereine, les invitant (eux et d'autres) à regarder en bas et à accepter de voir ce que « marcher la tête trop haute » ne montre pas.

Il s'agit de l'expression, à travers ma personne et ma parole (qui se fait l'écho de plusieurs autres qui m'ont écrit et alertée sur ces deux statuts), du sentiment d'injustice que plusieurs "agissants" parmi les citoyens ont éprouvé à la lecture de ces constats qui ne tiennent pas compte de l'effort des citoyens largement antérieur à cet "incident". Ces citoyens ont eu le temps de constater avec amertume, l'attitude un peu négligente, un peu méprisante, et non reconnaissante de certains pouvoirs publics vis à vis de leurs actions et de leurs mobilisations pour leur pays. De cela, ils Ils ont fait leur deuil. Mais iIs ne peuvent accepter de voir la même attitude désinvolte reproduite par des citoyens comme eux. C'est juste insupportable.

Voici ce qu’ils ont écrit et qui me fait rédiger ce droit de réponse citoyenne :

Si Abdelaziz Belkhodja a écrit sur sa page FB : « Si le terrorisme, l'économie et la corruption pouvaient profiter de la même mobilisation que l'eucalyptus de Carthage, nous serons très vite la Suisse du monde arabe »

Madame Olfa Youssef a écrit sur sa page FB:

: « الشجرة التي قطعت في قرطاج أثارت مئات ردود الأفعال حد إقالة بعض المسؤولين...وهو أمر جيد...
لكن لماذا لا يتحرك أحد من أجل القيم والاطيقا والسلوك المدني التي لم تقطع فحسب وإنما يحاول البعض اجتثاثها من الجذور؟
من يزرع شجر السلام ويرعى أغصان التحضر؟؟؟

Madame, Monsieur, voici notre droit de réponse citoyen

Sachez que la mobilisation pour ce malheureux Eucalyptus est l'aboutissement de nombreuses mobilisations antérieures, pour beaucoup d'autres choses, celles-là mêmes que vous listez dans vos deux statuts réunis.

Sachez que cette énième mobilisation est aussi et surtout, emblématique d’un ras-le-bol qui s’amplifie et devient quasi-épidermique.

Cet Eucalyptus était centenaire. Il a été sacrifié à l’autel de la cupidité, du mauvais goût, de l’impunité, de la négligence, du laxisme, du non-respect des lois, etc…Ce sont pile poil les maux contre lesquels nous luttons activement depuis des années. Maux groupés en un seul acte agresseur de toute une idée que nous nous faisons de la Tunisie . Cet acte belliqueux (décapitation illégale d’un arbre centenaire qui gâchait la vue d’un troquet!) a été exercé contre des citoyens qui se tuent et s’évertuent depuis des mois à faire préserver dans ce pays, par des actions citoyennes (où ils sont souvent seuls), un semblant de civisme, de dignité, de justice, d’attachement à nos racines millénaires et bien d'autres choses…

Des milliers de tunisiens ont dit, d’une seule voix :

« Tu as touché à cet Eucalyptus, tu m’as touché de plein fouet là où ça fait mal et là où j’essaie de panser les blessures. Tu viens de les rouvrir toutes , tu viens de défaire ce que je construis depuis des mois et des années et tu veux que je considère cela comme une vétille ? ».

Voilà le message qu’un peu de clairvoyance aurait montré aux clairvoyants, dans cette mobilisation massive jugée exagérée par certains.

Non ce n'est pas exagéré! L'ampleur de la réaction est à la juste mesure de celle du ras le bol

La réaction massive des citoyens sur cet arbre décapité résume la quintessence de ce ras-le-bol et permet à tous de mesurer que ce sont plus quelques «illuminés» isolés qui expriment ce ras le bol et qui agissent en prenant le nettoyage des rues ou la lutte contre l'occupation des trottoirs, comme arme de combat civique et pacifique.

Tout ce bruit autour de l’eucalyptus, devrait signifier 2 choses à qui de droit et à qui sait décoder les signaux du temps:

  • Nous sommes des dizaines de milliers aujourd’hui
  • « Tout ce bruit » est l’effet de nos voix qui enflent et tonnent et en appellent à d’autres voix habituées au silence assourdissant des professions de foi facebookiennes devenues , à la longue, lassantes voire déprimantes. Peut-être que nos voix ne sont arrivées à vous qu'aujourd'hui , Monsieur et Madame, mais cela ne signifie guère que nous n'avons pas donné de la voix avant que vous ne vous en aperceviez!

Eh oui, nous sommes des dizaines de milliers «d’illuminés». Et, mauvaise nouvelle pour ceux qui ne savent pas lire dans l’Histoire en Marche, nous sommes partout !

Je m'en explique:

- Les magazines Web qui ont repris " le meurtre d'un arbre" (une vétille n’est-ce-pas ?) ont déjà beaucoup écrit sur les autres mobilisations citoyennes, ont appris à nous "écouter" bouger et nous mobiliser, en tant que citoyens. Ils sont sortis depuis un moment de l'info politique et people et puisent leurs articles dans les préoccupations mêmes des citoyens et de la Cité. C'est ce qu'on appelle le journalisme citoyen et c'est lui qui a fait enfler la première voix et les voix suivantes contestant cet acte barbare et plein de mépris pour tous le citoyens et toutes les valeurs qu'ils défendent.

- les Citoyens qui ont lancé cette mobilisation sont les mêmes qui depuis quelques mois participent et se mobilisent pour tout ce qui touche aux sujets que vous avez évoqué si Abdelaziz et Madame Olfa Youssef et pour lesquels vous affirmez que personne ne se mobilise.

Vous voulez des noms et des exemples concrets, en voici un : Madame Faiza Majeri est une des premières participantes à l'action " Je nettoie ma rue et je la maintiens propre", c'est elle qui a lancé l'évènement "Au pied de l'arbre" . Mama Faiza est donc une "embêtée" de la première heure qui a déjà mobilisé et s'est mobilisée sans relâche, contre le terrorisme, la corruption, l'incivilité, etc.... Je ne peux citer tous les "embêtés" par cette catastrophe et les catastrophes antérieures. Je peux juste dire que les milliers de citoyens qui se sont inscrits en porte-à-faux contre le mépris permanent des règles, sont les mêmes qui sont inscrits à toutes les actions citoyennes depuis des mois. J’ai fait défiler la liste des noms, je les connais quasi-tous, pour avoir vu ces noms rejoindre avec action, passion et conviction la nouvelle culture citoyenne.

Pour tous ceux qui doutent ou qui ne savent pas

Visitez la page du Groupe Citoyen «Winou Ettrottoir», visitez la page du groupe citoyen «On a été embêté pour vous», visitez la page du groupe citoyen «Pour l’interdiction des sacs plastiques en Tunisie» , visitez la page du groupe citoyen «Winou el Patrimoine»...

Visitez, visitez, visitez…. vous en sortirez transformés et vos points de vue ajustés à la réalité de ce qui se construit dans ce pays...votre pays.

Sans rancune et avec tout mon respect par ailleurs!

Voici quelques liens et lectures sur la mobilisation des citoyens contre le terrorisme, contre la corruption et contre l'insalubrité et pour tout ce qui valorise le tunisien et la Tunisie.

Pr Neziha Gouider Khouja

23 Février 2016

@copyright 2016 Le Journal d'un Groupe Citoyen Tunisien

Retour à l'accueil